A la pointe du savoir.

 

DOCTORAT DE RECHERCHE

Le titre et grade de docteur de recherche, ou tout simplement docteur, est conféré après la soutenance d'une thèse ou la présentation d'un ensemble de travaux scientifiques originaux. C'est par excellence un diplôme de scientifique, qui atteste de la capacité (démontrée) de mener des recherches autonomes dans une discipline, et de produire des idées ou concepts nouveaux qui viendront augmenter les connaissances qu'a l'humanité en général sur la discipline en question. Ce diplôme reste la qualification la plus élevée dans tous les pays, même si un pays élitiste comme la France (dont pourtant aucune université n'est antérieure à 1896) entend distinguer parmi ses titulaires ceux qui sont agrégés, habilités à diriger des recherches, sélectionnés meilleurs parmi les meilleurs et certainement un jour nommer un honorable doyen parmi l'élite de la crème des meilleurs...

L'Université Multiculturelle Internationale peut accorder le statut de doctorant (facilitant l'accès à certaines sources de connaissance) à ceux qui préparent une thèse doctorale, même en totale autonomie ou auprès d'une autre école doctorale. Elle laisse ses doctorants totalement libres de leurs orientations et méthodes, et les encourage, en tant qu'experts de leur discipline, à trouver par eux-mêmes leur propre directeur de recherche parmi les autorités intellectuelles, francophones ou pas, de leur discipline.

L'UMI accueille aussi des impétrants ayant déjà pratiquement élaboré voire déjà publié leur thèse.

Au-delà des thèses conventionnelles l'UMI a, ces dernières années, accepté des synthèses professionnelles et des travaux de recherche sous des présentations diversement originales :

 

  • un CD hypertexte, présenté comme un site internet volumineux, proposant une stratégie industrielle pour un secteur économique (dont le doctorant était président du syndicat patronal de son pays) ;

  • une collection de petits guides pratiques avec CD interactifs sur une fonction en entreprise, que l'éditeur avait trouvé plus profitable qu'un seul manuel exhaustif ;

  • un rapport, préconisant l'introduction de la normalisation ISO dans un secteur public, présenté comme une directive ou une norme ISO prête à être enregistrée ;

  • une compilation de papiers de recherche et de communications en colloques, accompagnée du synopsis des cours dispensés ;

  • un recueil de centaines d'articles publiés sur une vingtaine d'années dans des revues à comité de lecture ;

  • un ensemble d'une centaine de rapports d'étude (d'une quarantaine de pages chacun), produits sur une quinzaine d'années par un consultant-chercheur d'une organisation internationale...

Cependant pour beaucoup il s'agit soit de thèses de recherche typiquement académiques, soit de thèses professionnelles sous forme de livre, les critères essentiels en étant la transférabilité des démarches ou notions présentées et la publicabilité du document.