Transformer l'expérience en diplôme.

 

VALIDATION DES ACQUIS DE L'EXPERIENCE (VAE)

Voté en 2002, le dispositif français de validation des acquis de l'expérience ou VAE permet à toute personne engagée dans la vie active de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle (mais aussi bénévole), en vue de l'acquisition d'un diplôme ou d'un certificat. Contrairement aux systèmes antérieurs ou étrangers, le résultat officiellement encouragé est la délivrance d'un vrai diplôme (complet), pas d'une partie de diplôme ou de quelques "crédits" partiels. Le système est aussi ouvert aux étrangers, comme la formation présentielle ou à distance et les examens libres.

 

Sans lourdeurs administratives, sans frais d'étude de recevabilité de dossier, sans dates fixes ni formulaires compliqués, l'Université Multiculturelle Internationale propose une évaluation gratuite à tout intéressé qui envoie un curriculum vitae avec l'intitulé du diplôme souhaité et la raison principale, au service Evaluation.

Première université à pratiquer la validation des acquis de l'expérience, l'UMI a aussi été la première université francophone à délivrer un supplément au diplôme, dès 2003, et même lorsque le diplôme a été acquis par validation des acquis de l'expérience.

En 2003, les Editions d'Organisation ont commandé au Recteur de l'UMI la rédaction du premier guide pratique de la VAE, pour laquelle l'UMI faisait référence depuis la loi de 2002 en tant que première université à appliquer la VAE.

La campagne médiatique euphorisante lancée à grande échelle par le gouvernement à l'occasion du vote de la loi dite de modernisation sociale instituant la validation des acquis de l'expérience a immédiatement suscité de grandes espérances, qui se sont en partie converties en espoirs déçus après la mise en application du dispositif légal (décrets) restrictif de validation des acquis de l'expérience ou VAE (pour voir les textes légaux cliquer ici). Afin de répondre à ces attentes insatisfaites l'Université Multiculturelle Internationale a décidé d'aller plus loin que le dispositif gouvernemental :

  • elle propose la validation des acquis aussi aux personnes qui ne sont pas engagées dans la vie active,

  • elle applique la validation des acquis aussi aux compétences qui ne sont pas issues de l'expérience,

  • elle effectue une validation des acquis aussi pour les études supérieures non terminées,

  • elle procède à la validation des acquis aussi pour les connaissances personnelles qui ne sont pas des compétences.